Syrie: la délégation de l’opposition condamne “le terrorisme et les terroristes”

Le chef de la délégation de l’opposition syrienne Nasr al-Hariri, prenant part aux négociations de paix de Genève, a condamné samedi "le terrorisme et les terroristes" après l’attentat perpétré contre les services de sécurités syriens à Homs (centre). "Notre position est claire : nous condamnons le terrorisme et les terroristes, nous condamnons Daech et Al Nosra (ex-branche syrienne d’Al Qaïda)", a affirmé M. al-Hariri lors d’une conférence de presse à Genève. Des kamikazes se sont fait exploser dans la journée devant deux sièges de sécurité à Homs, faisant au moins 42 morts dont un responsable du renseignement militaire.

L’envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura a de son côté estimé que les attaques menées dans la ville syrienne visent à faire dérailler les pourparlers de paix de Genève. "Il y a toujours quelqu’un qui essaye de faire dérailler le processus. Nous nous y attendions", a déclaré M. de Mistura devant la presse. De son côté, le groupe terroriste Daech a revendiqué un attentat près de son ex-fief d’Al-Bab, dans le nord du pays, qui a fait 77 morts vendredi, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Des délégations du régime de Damas et des principales composantes de l’opposition ont entamé cette semaine un quatrième round de pourparlers difficiles pour tenter de trouver un compromis sur la question de la transition politique

C’est la première fois depuis neuf mois que des discussions entre les parties syriennes ont lieu à Genève en présence de représentants du gouvernement et de l’opposition, sous les auspices des Nations unies.

Avec map

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite