OMS: réussir la lutte “contre Delta aujourd’hui, c’est une victoire sur Omicron demain”

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé notamment à l’accélération de la vaccination en Europe pour endiguer la propagation de la pandémie de la COVID-19.

Selon le bureau régional de l’OMS, le variant Delta est toujours dominant en Europe et les vaccins contre la COVID-19 restent efficaces contre les formes graves de la maladie ou la mort.

“Le problème actuel est le variant Delta et que, quelle que soit la manière dont nous réussissons à lutter contre Delta aujourd’hui, c’est une victoire sur Omicron demain”, a dit le directeur régional de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge.

Selon lui, cinq actions sont nécessaires à mettre en oeuvre pour freiner la propagation de la pandémie: “accroître le taux de vaccination, administrer un rappel, doubler le taux de port du masque à l’intérieur, ventiler les espaces surpeuplés et adopter des protocoles thérapeutiques rigoureux pour les cas graves”.

“Nous avons pour mission de stabiliser une pandémie et cela signifie non pas un variant à la fois, mais tous les variants en même temps”, a poursuivi le responsable de l’OMS, cité par les médias.

Rappelant que les taux d’infection les plus élevés de la région européenne au cours des deux dernières semaines ont été observés dans la tranche d’âge des cinq à quatorze ans, M. Kluge a exhorté toutes les autorités de la région à collaborer pour créer un apprentissage sans risque sur la COVID-19 chez les jeunes enfants “afin que nous puissions éviter les fermetures d’écoles et l’apprentissage à domicile”.

“L’utilisation de masques, la ventilation et des tests réguliers devraient être la norme dans toutes les écoles primaires, et la vaccination des enfants devrait être discutée et envisagée au niveau national, dans le cadre des mesures de protection des écoles”, a-t-il estimé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite