Mohammed VI : la poursuite de l’action maroco-émiratie pour le renforcement des relations est le “meilleur gage de fidélité”

La poursuite de l’action commune entre le Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats Arabes Unis pour le renforcement des relations bilatérales est le "meilleur gage de fidélité" au Pacte scellé entre Feus cheikh Zayed et le roi Hassan II, a souligné le roi Mohammed VI.

Dans un message adressé aux participants à la cérémonie d’ouverture, mardi à Rabat, du colloque "Cheikh Zayed et son rôle dans l’édification des relations entre les Émirats Arabes Unis et le Maroc" tenu en commémoration du centenaire de la naissance de feu Cheikh Zayed Bin Soltane Al Nahyane et dont lecture a été donnée par le prince Moulay Rachid, le souverain a fait part de sa "détermination inébranlable à persévérer dans la même voie, dans l’intérêt bien compris de nos deux peuples frères".

Après avoir témoigné toute sa "considération" pour cette initiative qui célèbre la mémoire d’"un grand dirigeant arabe", Sa Majesté le Roi a relevé que grâce à la "sagesse" et la "clairvoyance" de feu cheikh Zayed Bin Soltane Al Nahyane, la fraternité maroco-émiratie s’est "solidement cristallisée" et l’unité et la solidarité entre les pays arabes "se sont renforcées".

"Animés par une foi inébranlable dans la communauté de destin des pays arabes et la nécessité impérieuse de créer entre eux des liens de solidarité, les dirigeants des deux pays se sont efforcés, avec sincérité et dévouement, de mettre en place les conditions favorables pour le déploiement d’une Action bilatérale et panarabe, conçue pour permettre à nos peuples de relever leurs défis", a poursuivi le roi.

En bâtisseur de l’Etat des Emirats Arabes Unis, cheikh Zayed est parvenu à transformer le "rêve" d’unité en "réalité", à enclencher consécutivement une véritable dynamique de développement et de prospérité à l’échelle du pays, a fait noter le souverain, ajoutant qu’il a également participé "activement" à la création du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe (CCG).

Le roi a rappelé qu’à la même époque, feu Hassan II œuvrait pour l’édification de l’Union du Maghreb, relevant que ce projet, érigé en "choix stratégique", est l’expression d’une "revendication populaire porteuse d’une aspiration au développement global, à la complémentarité et à l’intégration maghrébines".

"Ce travail reflétait non seulement, la sagesse et la perspicacité qui caractérisaient ces deux dirigeants, mais aussi leur foi dans les bienfaits de l’unité, de la légitimité, du dialogue. Il traduisait, en outre, leur engagement à défendre les justes Causes du monde arabo-musulman", a conclu le roi Mohammed VI.

De son côté, cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, a indiqué dans un message lu en son nom par l’ambassadeur des Emirats au Maroc, Ali Salem Al Kaâbi, que « les relations liant nos deux pays et nos deux peuples sont fraternelles dont les piliers et les bases ont été jetés par Notre Père le bâtisseur, Cheikh Zayed bin Soltane Al-Nahyane, et son Frère, SM le Roi Hassan II, que Dieu les bénisse », assurant que grâce à leur « esprit patriotique » et leur « forte volonté », ils ont réussi à établir des « bases solides d’une coopération fructueuse et d’un partenariat stratégique, exemplaire et distingué ».

Il a, à égard, réitéré le soutien de l’Etat des Emirats Arabes Unis au Maroc frère dans ses causes justes, et à leur tête la question du Sahara marocain, et son rejet à toute atteinte visant sa sécurité, sa stabilité et ses intérêts, faisant part de son appui à toutes les mesures prises par le Royaume pour faire face aux défis menaçant l’unité de son territoire.

Le président des Emirats Arabes Unis a relevé que les ambitions des dirigeants des deux pays frères dépassent les intérêts traditionnels dans les domaines de la politique, de l’économie et de la sécurité, pour le renforcement des liens fraternels « distingués » entre les dirigeants des deux pays et leur donner une spécificité ressentie par les peuples marocain et émirati, et la consolidation des relations d’amitié entre les deux peuples à travers des initiatives et des actions culturelles conjointes.

A travers l’organisation de ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre cette amitié mutuelle, l’objectif de présenter cheikh Zayed aux générations futures et de jeter la lumière sur son parcours et ses réalisations inoubliables, ainsi que son rôle et celui de son frère, SM le roi Hassan II dans l’édification de cette « expérience complémentaire unique », a souligné cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, rappelant que le Maroc était le premier pays visité par cheikh Zayed après la fondation de l’Etat des Emirats Arabes Unis en décembre 1971.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite