Marseille: la sénatrice Samia Ghali apporte son soutien à la candidate de la gauche Michèle Rubirola

La sénatrice Samia Ghali a annoncé samedi au conseil municipal qu’elle apportait son soutien à la candidate de l’union de la gauche Michèle Rubirola, la plaçant ainsi en pôle position pour faire basculer la ville à gauche et devenir la première femme maire de Marseille.

“J’ai décidé de ne pas présenter ma candidature et d’apporter mon soutien à Michèle Rubirola”, a déclaré Mme Ghali (ex-PS) à la reprise de la séance du premier conseil municipal de la nouvelle mandature.

Avec ses neuf voix, elle peut permettre à l’union de la gauche et des écologistes de remporter la majorité absolue et de ravir la mairie aux Républicains.

Juste après cette annonce qui a mis fin à un long suspense, Mme Rubirola est venue embrasser Mme Ghali dans l’hémicycle.

Les deux camps étaient arrivés au conseil municipal sans entente, Mme Ghali, qui a gagné son secteur et 2,89% des voix sur la ville, ayant demandé le poste de première adjointe en échange de son soutien à Mme Rubirola, ce que lui avait refusé le Printemps marseillais (38%).

La “madone” des quartiers nord populaires alors laissé planer le doute sur son ralliement alors que la droite pouvait compter sur 41 voix pour le candidat Guy teissier, au coude à coude avec l’union de la gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite