Maroc/élections: : principaux points du programme du Parti de l’Istiqlal

La justice sociale, la lutte contre la pauvreté et le chômage, la promotion de l’inclusion socio-économique des jeunes, ainsi que le renforcement de la classe moyenne sont les axes fondamentaux du programme électoral du parti de l’Istiqlal (PI) pour les échéances du 8 septembre.

Placé sous le signe “l’équité maintenant”, le programme électoral du parti de la balance comprend un ensemble d’engagements (154 mesures, 13 objectifs et 8 chartes) qui, selon la formation politique, devront permettre au pays de surmonter les difficultés conjoncturelles, de sortir l’économie nationale de la crise actuelle et d’accélérer le rythme de croissance.

Les principaux points du programme électoral du Parti de l’Istiqlal :

– Accroître le rythme de croissance à environ 4%. – Réduire le taux de chômage à moins de 9% au niveau national, et le chômage des jeunes à moins de 20%, tout en portant le taux d’activité des femmes à plus de 30%, au lieu de 20% actuellement.

– Offrir à chaque jeune marocain une opportunité d’emploi, de formation ou d’accompagnement afin de mettre en place un projet productif et générateur de revenus.

– Activer une protection sociale complète avec la gratuité des soins pour les femmes pendant la grossesse, les enfants, les personnes âgées et handicapées, et une couverture complète de toutes les maladies chroniques.

– Sortir un million de familles de la pauvreté et de la précarité en assistant 200.000 familles par an. – Protéger et élargir la classe moyenne, tout en augmentant son pouvoir d’achat de plus de 20% et en créant les conditions économiques et sociales de l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne dans le monde rural.

– Réduire les disparités sociales et spatiales à moins de 39% au lieu de 46,4%, selon le coefficient de Gini.

– Mobiliser le système éducatif -avec toutes ses composantes- dans le but de classer le Maroc parmi les 60 premiers pays du monde (au lieu des rangs inférieurs dans les indicateurs internationaux les plus pertinents). – Généraliser l’enseignement primaire pour 100% des enfants dès l’âge de quatre ans, avec la mise en place d’une gouvernance permanente et efficace pour le contrôle de la qualité.

– Développer les territoires frontaliers et montagneux en œuvrant pour une répartition équitable des projets publics sur les régions. – Maîtriser les prix en plafonnant les gains de la commercialisation des carburants et en réorganisant les marchés de gros.

– Mettre en oeuvre de manière effective l’Amazigh en tant que langue officielle du Royaume, tout en renforçant le statut de la langue arabe et en s’ouvrant sur les langues étrangères. – Numériser plus de 90% des services publics et permettre à tous les citoyens et citoyennes d’y avoir un accès effectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite