Les forfaits illimités ont-ils en fait une limite?

Il y a bien une limite à l’illimité. En tout cas, l’opérateur Numéricable a coupé les lignes d’une vingtaine de clients “illimités”. Ces clients auraient appelé entre 15 et 19 heures par mois.

Une demi-heure d’appels par jour : c’est ce qu’autorise Numéricable dans le cadre de son forfait qu’il qualifie pourtant d’illimité, dans ses conditions générales.

L’opérateur parle d’usage raisonnable et le définit selon un savant calcul : il correspond à six fois la durée moyenne des appels passés par tous les abonnés de l’hexagone, un chiffre publié chaque année par l’Arcep, le gendarme des télécoms.

Numéricable parle d’une "durée théorique" et affirme que la coupure n’est pas systématique.

Selon l’opérateur, ce sont les usages exagérés (par exemple 6 heures d’appels par jour) qui sont sanctionnés.

Chez les concurrents, l’illimité ne doit pas non plus dépasser les bornes.

Chez Bouygues, Orange et SFR, impossible d’appeler plus de 3 heures d’affilées, sinon la communication est coupée.

Concernant les SMS, ils sont illimités mais ils sont limités à 200 ou 250 destinataires différents chaque mois.

Même Free, dans le cadre de son forfait illimité, met des limites : impossible d’envoyer un SMS groupé à plus de 10 personnes.

Tout cela est expliqué dans la fiche tarifaire de votre forfait, mais c’est en bas, écrit en tout petit…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite