Le président algérien Tebboune accuse les indépendantistes kabyles de pyromanes

Dans un bref discours télévisé ce jeudi soir, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a accusé sans les nommer les indépendantistes kabyles de vouloir exploiter la catastrophe pour diviser le pays.

Selon le chef de l’Etat, la majorité des incendies sont “d’origine criminelle”

Il a annoncé l’arrestation de 22 suspects accusés d’être des pyromanes”, dont 11 à Tizi Ouzou, grande ville de Kabylie, région Amazigh qui revendique son autonomie.

L’Algérie observe à partir de ce jeudi un deuil national de trois jours et les drapeaux ont été mis en berne à Alger.

Face à la double catastrophe des feux de forêts et de la pandémie du Covid-19, la diaspora algérienne de France s’est retrouvée en première ligne pour organiser la collecte et l’acheminement de l’aide d’urgence, une mobilisation massive de la société civile qui supplée les failles et les carences de l’Etat.

La maire de Paris, Anne Hidalgo a annoncé l’envoi de 30.000 euros d’aide au familles sinistrées de la Kabylie.

Chaque année, le nord de l’Algérie est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44.000 hectares de taillis sont partis en fumée.

Mais ce phénomène s’amplifie tandis que les incendies se multiplient sur la planète.

Une vague de chaleur extrême doit se poursuivre jusqu’en fin de semaine au Maghreb selon différents services météorologiques. Mercredi, la Tunisie a enregistré un record absolu avec une température de plus de 50 degrés (50,3 C) à Kairouan (centre). Une trentaine d’incendies ont été enregistrés depuis lundi dans ce pays.

Sur la rive nord de la Méditerranée, la Grèce et la Turquie ont été les pays les plus touchés ces deux dernières semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite