Le porte-parole de l’agence onusienne UNRWA à Gaza, Christopher Gunness, éclate en sanglots en direct

Interrogé sur Al-Jazeera sur le bombardement d’une école de l’ONU à Gaza, Christopher Gunness, porte-parole des Nations unies, éclate en sanglots en direct à la télévision.
Le porte-parole de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient éclate en sanglots en direct sur Al-Jazeera, alors qu’il est interrogé par la chaîne sur le bombardement d’une école des Nations unies par les forces israéliennes qui a fait 19 morts mercredi. “Les droits des Palestiniens, même ceux des enfants, sont totalement niés. C’est effrayant”, déclare Christopher Guness, avant de faire une pause et craquer.

Les bombardements israéliens sur Gaza se sont poursuivis aux premières heures de la journée du jeudi. Quinze personnes ont été blessées dont deux grièvement au nord de Gaza, dans le bombardement d’une mosquée voisine d’une école de l’UNRWA qui héberge des déplacés.

La journée du mercredi avait été marquée par des carnages perpétrés dans des attaques israéliennes contre deux cibles civiles, une école de l’UNWRA accueillant des réfugiés et un marché à Choujaiya.

L’Onu a dénoncé l’attaque contre l’école de l’Unrwa. "C’est injustifiable, les responsabilités doivent être déterminées et justice doit être rendue", s’est indigné le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite