La Task force Hydrogène du patronat français en mission au Maroc du 6 au 8 mars

La Task force Hydrogène de MEDEF International (patronat français) conduira une mission d’entreprises au Maroc du 6 au 8 mars 2023. 

Lors de ce déplacement, a mission de la Task force Hydrogène du MEDEF, dont le programme est établi en collaboration avec le Cluster Green H2 Maroc, a pour objectifs de rencontrer les décideurs publics locaux en matière d’hydrogène et d’énergie renouvelables; de mieux connaître les orientations et priorités retenues pour la production et le déploiement de l’hydrogène, les attentes envers les porteurs de solutions de la filière, les projets en cours et à venir; de rencontrer des acteurs privés locaux et régionaux, entreprises & experts du secteur, et de rencontrer les principaux bailleurs de fonds qui contribuent au développent local de la filière.

Fort de ses atouts géographiques que sont ses ressources solaires et éoliennes abondantes et sa proximité avec l’Europe, le Royaume du Maroc a “pour ambition de devenir le premier exportateur mondial d’hydrogène bas carbone d’ici 2030”, souligne l’organisation patronale française.

Les autorités marocaines ont affirmé leur volonté de développer une économie de l’hydrogène en publiant la Feuille de Route de l’Hydrogène Vert en janvier 2021. Ce document évalue la demande totale de 14 TWh en 2030 nécessitant une capacité de production installée de 8 GW d’énergies renouvelables afin de capitaliser sur ce marché porteur.

Cette feuille de route s’inscrit aussi dans la dynamique régionale du Maroc qui veut s’ancrer comme leader du continent dans les projets d’énergies renouvelables, offrant ainsi de nombreuses perspectives de coopération dans ce secteur.

Eric Besson: “le Maroc peut être un fournisseur d’électricité dite verte pour l’Union européenne”

Le Royaume a passé durant l’année 2022 à la vitesse supérieure, en vue de consolider sa transition énergétique et de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

S’appuyant dans ce sillage sur une expertise acquise lors de ces dernières années, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, le Maroc a pu grimper aux rangs des champions régionaux des énergies renouvelables. Une position confirmée par le World Energy Council (Conseil Mondial de l’Énergie), ayant identifié, dans le cadre de son étude « Feuille de route Power-to-X », le Maroc comme l’un des six pays à fort potentiel de production et d’exportation d’hydrogène et de dérivés verts.

Le roi Mohammed VI avait donné, dans le cadre d’une réunion de travail consacrée au développement des énergies renouvelables et aux nouvelles perspectives dans ce domaine tenue le 22 novembre 2022, ses hautes directives en vue d’accélérer le développement des énergies renouvelables, notamment les énergies solaire et éolienne.

Convaincu de l’importance de la production de l’hydrogène vert dans le processus de décarbonation de l’industrie et dans le renforcement de la sécurité de l’approvisionnement en intrants énergétiques et non énergétiques, le Maroc a pu développer un modèle énergétique favorable à la production de l’hydrogène vert basé essentiellement sur la montée en puissance des énergies renouvelables, affichant des objectifs ambitieux et volontaristes quant aux capacités à installer pour dépasser le cap de 52% à l’horizon 2030, annoncé lors de la COP21.

Partant ainsi d’un potentiel inébranlable qui se manifeste notamment dans sa position géographique stratégique et ses infrastructures gazières et portuaires bien connectées à l’Atlantique et à la Méditerranée, le royaume a établi sa feuille de route pour l’hydrogène vert qui table sur des objectifs à court terme et des ambitions à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite