La France “paie un lourd tribut à l’insécurité qui règne” au Sahel (Guéant)

La France "paie un lourd tribut à l’insécurité qui règne" au Sahel, fief d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), reconnaît le ministre de l’Intérieur Claude Guéant dans un entretien au site d’information TSA-Algérie paru samedi, veille d’une visite à Alger.

"Très préoccupée par la situation au Sahel", la France "paie un lourd tribut à l’insécurité qui y règne", a déclaré le ministre de l’Intérieur qui doit rencontrer dimanche son homologue Daho Ould Kablia."Nous connaissons en effet le rôle important que joue l’Algérie pour contenir, et j’espère un jour démanteler, des groupes terroristes qui doivent cesser de nuire", a poursuivi Claude Guéant qui doit être accompagné du patron du Renseignement intérieur (DCRI) Bernard Squarcini.

Six Français sont retenus en otage au Sahel, dont deux ont été enlevés le 24 novembre. Quatre autres, salariés d’Areva et de la Vinci/Sogea/Satom, sont aux mains d’Aqmi depuis leur rapt en septembre 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite