La Fondation nationale des musées inaugure un nouveau musée d’art contemporain à Tanger

La Fondation nationale des musées célèbre son dixième anniversaire par l’ouverture d’un nouveau musée à Tanger, qui était une ancienne prison.

Un nouvel espace a été inauguré à Tanger ce jeudi 23 décembre 2021, en présence du président de la Fondation nationale des musées, M. Mehdi Qotbi.

Rendant hommage aux artistes de l’école du Nord et leur apport à la créativité artistique au Maroc, le musée est situé dans l’enceinte de l’ancienne prison de la Kasbah. Il est appelé à devenir un lieu vivant de rencontres, d’échanges et de partages et présentera une programmation culturelle et des expositions liées à la région du nord.

L’exposition inaugurale reflètera ce brassage culturel et proposera une relecture des spécificités artistiques de cette région, avec des œuvres de Mohamed Serghini, Mohamed Ataallah, Mohamed Yacoubi, Mohamed Chabâa, Saad Ben Cheffaj, Mekki Meghara, Mohamed Melehi, Abdelkrim Ouazzani…issues de la collection de la FNM et de prêts.

L’Ecole du Nord regroupe toutes les visions et pensées artistiques qui émanent de la région et qui ont façonné la création moderne et contemporaine marocaine.

“Ce musée est situé à l’ancienne prison de la Kasbah, un lieu qui a été restauré et mis à la disposition de la Fondation, avec le soutien de la Wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et des autorités locales, pour faire de cet espace de désespoir (prison) un lieu d’espoir, en cette période difficile marquée par la propagation de la pandémie de la Covid-19, où la Fondation continue à faire vivre la lumière et l’art dans un pays de culture, d’histoire et de patrimoine”, a déclaré à M24 le président de la FNM, Mehdi Qotbi.

M. Qotbi s’est félicité de l’ouverture de ce musée en cette conjoncture exceptionnelle, notant qu’il s’agit d’un hommage rendu au roi Mohammed VI qui a donné à la culture la place qui lui échoit dans une société moderne et développée, notant que cet espace vient enrichir l’offre culturelle et muséale de la ville du Détroit et que le public aura accès, dès que les frontières s’ouvriront, à une palette de musées dans toutes les villes du Maroc.

De par sa situation géographique, aux portes de l’Afrique et de l’Europe, Tanger a attiré, dès le XIXe siècle, de nombreux peintres étrangers après le seul et unique voyage d’Eugène Delacroix au Maroc, et est devenue une source d’inspiration pour plusieurs générations d’artistes.

La ville de Tétouan a vu la création de l’Institut National des Beaux-Arts, fondé par le peintre espagnol Don Mariano Bertuchi en 1945, et dont la direction a été confiée en 1957 à l’artiste peintre Mohammed Serghini. L’institut a ainsi ouvert la voie à une formation académique nationale avec un ancrage identitaire marocain d’où a émergé, dès les années 60, une plasticité moderne regroupant des aspirations diverses et variées.

Ce nouvel espace muséal contemporain de la Kasbah, le troisième ouvert par la FNM à Tanger, confirme la volonté de la Fondation de s’ancrer dans chaque ville et région du Royaume.

La cérémonie d’inauguration a été l’occasion d’une signature de la  convention de partenariat par le président de la FNM, Mehdi Qotbi, la directrice générale de la Fondation Saham, Ghalia Benabdejelil, et le directeur de l’Institut national des beaux arts (INBA) de Tétouan, Mehdi Zouak, pour la promotion de l’art et des jeunes artistes créateurs lauréats de l’Institut.

Pour Mme Benabdejelil, la Fondation Saham est ravie d’accompagner la FNM et l’INBA pour promouvoir la jeunesse et la culture, à travers l’accompagnement des lauréats de l’INBA, notamment les majors de promotion, en mettant à leur disposition des fonds, afin de promouvoir la culture au Maroc et de renforcer l’intégration sociale et professionnelle des jeunes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite