“La démocratie marocaine est un exemple dans le bassin sud de la Méditerranée”, selon le député Pierre-Henri Dumont

Réagissant jeudi dans un tweet aux scrutins du 8 septembre au Maroc, le député français(LR), Pierre-Henri Dumont, a souligné que le Maroc “a renouvelé hier son Parlement” grâce à “une élection transparente marquée par une hausse de la participation“.  

Pour le député français, “la démocratie marocaine est un exemple dans le bassin sud de la Méditerranée et un gage de stabilité pour tous les partenaires, dont la France“.

Le taux de participation a atteint 50,35% au niveau national, selon le dernier chiffre donné par le ministre de l’Intérieur. Il avait plafonné à 43% lors des précédentes législatives en 2016 et à 53% lors des dernières élections locales en 2015.

Les records de participation à ce scrutin ont été enregistrés dans les trois régions du Sahara marocain: 66,94% à Laâyoune-Sakia-El Hamra, Dakhla-Oued-Eddahab avec 58,30% et 63,76% à de Guelmim-Oued Noun.

Le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste modéré), au pouvoir depuis une décennie, s’est effondré, passant de 125 sièges dans l’assemblée sortante à 12, a indiqué le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, lors d’un point presse.

Il arrive loin derrière ses principaux rivaux, le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti Authenticité et Modernité (PAM), tous deux de tendance libérale, et le Parti de l’Istiqlal (centre-droit), avec respectivement 97, 82 et 78 (sur 395 députés).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite