“L’enfarineuse” de François Hollande admise en psychiatrie

La femme qui a "enfariné" François Hollande lorsqu’il signait le contrat social pour le logement de la fondation Abbé Pierre a été admise mercredi soir à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris (IPPP). Cette personne, qui dit se nommer Claire Séguin, habiter Lille et être âgée de 45 ans, avait été placée en garde à vue au commissariat de police du XVe arrondissement de Paris. Vers 22h30 mercredi, selon la source policière, décision a été prise de la transférer à l’IPPP "en raison de son état" et, "apparemment, de troubles psychologiques". François Hollande n’aurait pas l’intention de déposer plainte.

L’équipe chargée de la sécurité de François Hollande est passée jeudi de deux policiers à quatorze, dirigés par une commandante, un renforcement qui avait été décidé avant le jet de farine subi par le candidat PS mercredi, a indiqué son équipe de campagne.

Le préfet Nacer Meddah, secrétaire général de la campagne de François Hollande, a confirmé qu’il avait été décidé dès la fin décembre de compléter le dispositif, avec 14 experts, dont deux capitaines, sous l’autorité d’une commandante.

Les fonctionnaires appartiennent au Service de protection des hautes personnalités (SPHP). Leur nombre permettra la présence en permanence et par roulement de trois policiers auprès de François Hollande.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite