Jack Lang : “Fidèle à ses engagements, le Roi Mohammed VI a signé un accord avec Israël, sans sacrifier les Palestiniens”

Dans cet entretien, le président de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang, revient sur la signature de l’accord entre le Maroc et Israël et et salue l’engagement fidèle du Roi Mohammed VI en faveur de la cause palestinienne. Il a par ailleurs mis l’accent sur la campagne nationale de vaccination au Maroc et regrette la lenteur du plan vaccinal en France. Quant à la culture, là aussi le président de l’IMA souhaite que son pays s’inspire du modèle marocain pour l’accès aux musées et aux lieux culturels durant la pandémie de Covid-19.

Le Maroc a signé un accord de rétablissement des relations diplomatiques avec Israël. Quelles perspectives offrent cet accord au conflit israélo-palestinien ?

Historiquement, le Maroc a été à l’avant-garde dans la recherche d’une solution juste et équitable au conflit israélo- palestinien. Il a ouvert les premières perspectives de paix il y a de cela des années. Fidèle à ses engagements, le Roi Mohammed VI a signé un accord avec Israël sans sacrifier les Palestiniens. Le souverain a affirmé avec force que le Royaume est décidé à défendre plus que jamais la nécessité d’une solution à deux Etats, un Etat palestinien et un Etat israélien.

Jack Lang

Ce qui me réjouit, c’est que le Maroc est le seul pays arabe à avoir été très clair sur ce point : oui à des relations avec Israël mais sans sacrifier les Palestiniens. Plus que jamais, il faut que le peuple palestinien ait droit à un Etat. Pour que les peuples de cette région avancent dans le progrès et la stabilité, une paix durable doit être trouvée. Le nouveau président américain appuiera cette perspective car Joe Biden soutient aussi une solution à deux Etats.

Les Etats-Unis ont reconnu la marocanité du Sahara. La France pourrait-elle suivre l’exemple américain ?

La France a toujours joué un rôle très positif en faveur du Maroc sur le dossier du Sahara. Quels que soient les présidents français, la France est et demeure un allié fidèle au Maroc qui soutient la position marocaine et le plan d’autonomie pour résoudre ce conflit vieux de quatre décennies. Dans les prochains mois, des gestes complémentaires seront accomplis. J’en suis très confiant.

Le Maroc a lancé la campagne nationale de vaccination. Le Roi a été le premier à être vacciné. Quel est l’impact de ce geste à forte charge symbolique ?

Le souverain, en tant que haut protecteur du peuple et du pays, donne l’exemple. C’est remarquable ! Les images du Roi se faisant vacciner suscitent l’admiration et auront un effet d’entrainement sur toute la population. Il a également généralisé une vaccination gratuite à l’ensemble des Marocains mais aussi aux résidents étrangers. C’est une mesure très intelligente qui va assurer la protection de toute la population et permettre au Maroc de retrouver progressivement une vie normale.

C’est un magnifique engagement contre l’épidémie et cette campagne de vaccination va aller vite. Plus de 100.000 personnes vaccinées en trois jours contre la covid-19. Malheureusement en France, c’est encore beaucoup trop long.

L’IMA organise une grande manifestation sur l’histoire des juifs en Orient. Quelle place aura le judaïsme Marocain ?

Nous préparons à l’Institut du monde arabe un grand évènement, c’est une première mondiale consacrée à l’histoire plurimillénaire des juifs en Orient de l’Arabie au Maghreb. Le Maroc va occuper un rôle central dans cette manifestation en raison de l’extrême importance de l’histoire du judaïsme marocain, qui est désormais enseigné dans les écoles marocaines.

Le souverain a lancé à Fès les travaux de construction d’un musée dédié à la mémoire juive et au judaïsme marocain, symbole parfait d’un Maroc ouvert à toutes les cultures, à toutes les croyances et à toutes les spiritualités.

En dépit de la pandémie, le Maroc a maintenu ses musées ouverts. Est-ce un exemple à suivre ?

Je dis Bravo au Maroc qui donne encore  l’exemple. Ses musées sont restés ouverts, bien sûr, dans le strict respect des mesures sanitaires et cela marche !

Crédit photo Atelier Pr Rym Laabi, Université Mohammed V

C’est la preuve qu’on peut rouvrir les musées si l’obligation des normes sanitaires est bien encadrée. En cette période difficile, les gens ont besoin de nourriture et de travail mais ils ont besoin aussi de beauté et d’harmonie. Pour les librairies, qui étaient stupidement, fermées, il avait fallu une mobilisation pour les rouvrir. La France doit s’inspirer du modèle marocain pour l’accès aux musées eu aux autres lieux culturels durant la pandémie de Covid19.

Nous travaillons en étroite collaboration avec la Fondation des musées et son président Mehdi Qotbi, un homme infatigable que j’admire et qui fait un travail merveilleux. Il est animé d’une conviction, d’une ambition culturelle et il se bat plus que jamais en dépit de la pandémie, pour que la politique muséale, initiée par SM le Roi, prenne tout son essor et rayonne au Maroc et à l’international.

Crédit photo Atelier Pr Rim Laabi, Université Mohammed V

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite