Israël qualifie les accusation d’Alger d'”infondées et sans intérêt”

Les “accusations” d’Alger contre Israël sont “infondées et sans intérêt”, a déclaré mercredi à l’AFP une source diplomatique israélienne, appelant Alger à “se focaliser” sur ses “problèmes” économiques.

Le régime algérien a annoncé mardi la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, en l’accusant “d’actions hostiles” contre leur pays.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a accusé Israël et le Maroc d’être derrière les incendies qui ont ravagé la Kabylie par manque d’anticipation et d’absence de moyens pour y faire face, ainsi que les propos tenus par son homologue israélien, Yaïr Lapid, lors d’une récente visite officielle inédite au Maroc.

A Casablanca le 12 août, M. Lapid avait exprimé ses “inquiétudes au sujet du rôle joué par l’Algérie dans la région, son rapprochement avec l’Iran et la campagne qu’elle a menée contre l’admission d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine” (UA).

“Ce qui compte, ce sont les très bonnes relations entre Israël et le Maroc, illustrées” par la récente visite de Yaïr Lapid et “la coopération entre les deux pays pour le bien de leurs citoyens et de toute la région”, a rétorqué la source diplomatique israélienne.

Selon cette source, “Israël et le Maroc sont une partie importante d’un axe pragmatique et positif dans la région face à un axe qui va en sens inverse et qui inclut l’Iran et l’Algérie”.

“Nous parlons aux Marocains tout le temps. (…) L’Algérie devrait se focaliser sur l’ensemble des problèmes auxquels elle est confrontée, en particulier les problèmes économiques sérieux”, a ajouté cette source sous couvert d’anonymat.

Dans un communiqué diffusé dans la soirée, le ministère marocain des Affaires étrangères a indiqué que le Maroc regrette cette décision complètement injustifiée mais attendue – au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines – ainsi que son impact sur le peuple algérien.

Le Maroc, a ajouté la même source, “rejette catégoriquement les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent”.

Quant au Royaume du Maroc, il restera “un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité, pour le développement de relations intermaghrébines saines et fructueuses”, selon le communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite