Clinton met en garde les militaires égyptiens à propos des ONG

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a mis en garde les militaires qui assurent le pouvoir intérimaire en Egypte contre les mesures de nature à remettre en cause la transition démocratique.

Clinton qui s’exprimait à Munich a précisé que les Etats-Unis, principal soutien des Egyptiens depuis les accords de paix signés avec Isra‰l en 1979, pourraient revenir sur l’aide qu’ils fournissent.

La ministre américaine faisait référence notamment aux entraves subies par des organisations non gouvernementales dont les membres ont dû se réfugier à l’ambassade des Etats-Unis au Caire et qui ne peuvent quitter le pays.

"Nous disons clairement que des problèmes sont nés de cette situation qui peut avoir des conséquences sur tout le reste de nos relations avec l’Egypte. Ce n’est pas ce que nous voulons", a-t-elle dit après une rencontre avec son homologue égyptien Mohamed Kamel Amr en marge d’une conférence internationale.

"Nous avons travaillé très dur l’an dernier pour mettre en place une assistance financière et d’autres soutiens aux réformes économiques et politiques qui se produisent en Egypte", a-t-elle rappelé.

"Et nous examinerons de près ces questions lorsque sera venu le moment de garantir ou pas les fonds que notre gouvernement peut rendre disponibles compte tenu des circonstances", a-t-elle poursuivi.

Le Congrès a approuvé une aide militaire de 1,3 milliard de dollars pour l’année fiscale qui s’achève au 30 septembre, 250 millions d’aide économique et 60 millions pour un "fonds d’entreprise".

Pour que l’aide militaire puisse être débloquée, Clinton estime qu’elle doit avoir l’assurance que l’actuel gouvernement de transition au Caire va remettre le pouvoir aux civils et qu’il va organiser des élections libres.

La chef de la diplomatie américaine a affirmé ne voir aucune raison valable aux perquisitions qui ont été menées contre les locaux de plusieurs ONG dans la capitale égyptienne, ni à l’interdiction de sortie de territoire opposée à leurs membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite