Yaïr Lapid : “Personne n’a écouté le téléphone de Macron”

Dans un entretien au journal le Monde daté de mardi, le ministre israélien des affaires étrangères, Yaïr Lapid, a affirmé que “personne n’a écouté le téléphone de  Macron”.

“Cela est conforme à la licence [d’exportation délivrée par l’Etat israélien à NSO] “, a-t-il souligné, indiquant que le programme Pegasus ne peut être utilisé que pour lutter contre des organisations terroristes et des crimes graves

“Le président Macron est un leader inspirant, un vrai ami d’Israël, mais aussi l’un de mes amis personnels. Il est l’un des leaders européens les plus engagés et les plus fermes face à l’antisémitisme. Nous n’aurions jamais fait quoique ce soit qui puisse lui nuire”, a fait valoir le ministre israélien des Affaires étrangères.

Et de poursuivre : ” NSO est une compagnie privée, mais nous avons fait de notre mieux pour découvrir ce qu’il s’est passé, et autant qu’il soit possible de le dire, personne n’a écouté le téléphone du président” français Emmanuel Macron.

“Cette licence est très stricte. Nous avons exposé tout le matériel que nous avions aux autorités françaises. Et nous nous sommes assurés que chacun comprenne la différence entre une compagnie privée et une compagnie gouvernementale. Ce n’est pas une affaire entre gouvernements”, a-t-il ajouté.

Le Maroc a fait l’objet d’allégations de la part d’Amnesty international et Forbbiden stories, ainsi que de médias français, d’avoir mis sur écoute le président Macron via le logiciel Pegasus.

Depuis que le Maroc a sommé Amnesty international et Forbbiden stories de fournir la moindre preuve matérielle de leurs allégations sur son implication dans cette affaire, aucune réponse de ces organisations accusatrices n’a été produite.

Les poursuites judiciaires engagées par le Maroc contre Amnesty, Forbidden et des médias complices de cette vaste opération d’enfumage ont mis à nu la supercherie.

De nombreuses voix notamment des spécialistes de la sécurité et du renseignement numérique ont pointé les contradictions et les défaillances de cette accusation qui a pris pour cible le Maroc dans cette opération de déstabilisation aux desseins obscurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite