Vote des étrangers en France : besoin de dizaines de voix

David Assouline, porte-parole du PS, a affirmé qu’il manquait "quelques dizaines" de voix de parlementaires pour obtenir une majorité sur le droit de vote des étrangers aux élections locales et assuré que le PS faisait "tout pour trouver" cette majorité.

"Sur la question du droit de vote" (…), pour la faire dès 2014, il y a une condition en démocratie, c’est qu’il y ait une majorité conformément à la constitution, une majorité pas simple mais des 3/5e au congrès", a rappelé M. Assouline lors du point presse du PS. Cette question nécessite en effet une révision de la Constitution. "Or aujourd’hui tous les pointages (…) montrent qu’il manquerait quelques dizaines de parlementaires pour que cette réforme puisse aboutir dans ce délai", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite