Viol d’une magistrate française: 7 ans de prison pour un Comorien

Un Comorien accusé d’avoir violé une magistrate française en 2007 sur l’île de Mayotte, 101ème département français dans l’Océan Indien, a été condamné à sept ans de prison ferme par le tribunal de Première instance de Moroni, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

En outre, l’accusé a été condamné à trois ans de prison pour vol, selon la même source. "Dix ans de prison ferme, trois ans pour vol, et sept ans pour viol" à l’encontre de Saindou Ahamada Hassan, surnommé "Mboedza" (poulpe), a détaillé le président du tribunal Mohamed Youssou.

L’avocat de la victime, Me Rémi Boniface, du barreau de St-Denis (La Réunion), s’est déclaré "vraiment satisfait" de ce verdict. Le viol de la magistrate française sous la menace d’un couteau avait ému l’opinion, le coupable s’étant enfui à Anjouan, son île natale où il bénéficiait de la protection d’un parent haut placé dans l’appareil judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite