Tunisie : les islamistes au pouvoir veulent “criminaliser l’atteinte au sacré”

Le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, Ennahda a adopté une disposition dans son programme pour faire de l’atteinte au sacré un crime, selon les conclusions de son congrès rendues publiques dans la nuit de lundi à mardi.

Lisant la déclaration finale, le président du Congrès et ministre de la Santé, Abdelatif Mekki, a déclaré que les délégués avaient inclus dans une motion la nécessité de "criminaliser l’atteinte au sacré", incluant donc cette mesure dans leur programme politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite