Syrie : Sarkozy dénonce un “scandale” et promet de “prendre des initiatives”

Nicolas Sarkozy a dénoncé lundi le "scandale" de la situation en Syrie, promettant de "prendre des initiatives" sur le sujet. Le président français et la chancelière allemande Angela Merkel ont regretté l’attitude de la Russie, qui a mis son veto à l’adoption d’une résolution aux Nations unies.

"L’Allemagne et la France, sur la question syrienne, ne laissent pas tomber le peuple syrien", a déclaré le président français, lors d’une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel, à Paris. "C’est un scandale ce qui se passe, et nous ne sommes pas décidés à accepter l’indécision ou le blocage d’une communauté internationale", a-t-il affirmé.

Nicolas Sarkozy a précisé qu’il s’entretiendrait dans l’après-midi avec le président russe Dimitri Medvedev sur la question syrienne, tandis que le Premier ministre François Fillon appellera son homologue russe Vladimir Poutine.

Samedi, la Russie et la Chine ont usé de leur droit de veto en tant que membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU pour bloquer l’adoption d’une résolution sur la Syrie soutenant le plan de paix de la Ligue arabe qui prévoit le départ du président Bachar el-Assad. Les 13 autres membres du Conseil se sont tous prononcés en faveur de ce texte, qui avait pour objectif de mettre fin à la répression en cours en Syrie.

"Nous ne pouvons pas accepter ce statu quo", a dit le président français. "Nous allons prendre des initiatives pour essayer de lever les éléments du blocage".

"Nous ne sommes pas simplement déçus, mais atterrés de voir qu’il n’y a pas eu adoption" d’une résolution aux Nations unies, a déclaré de son cô té Angela Merkel. "Nous sommes favorables à un groupe de contact des amis de la Syrie", a-t-elle souligné. "La Russie doit vraiment se demander si elle mesure bien les conséquences de sa décision", a-t-elle commenté.

La présidence française a annoncé ce week-end son souhait de créer un "groupe des amis du peuple syrien", avec ses partenaires européens et arabes, qui "aura pour objectif d’apporter tout l’appui de la communauté internationale à la mise en oeuvre de l’initiative de la Ligue arabe".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite