Madrid demande des explications au Maroc après des propos d’El Otmani sur Ceuta et Melilla

L’Espagne a convoqué en urgence lundi l’ambassadrice du Maroc à Madrid,  Karima Benyaich, après des déclarations du Premier ministre marocain, Saad-Eddine El Otmani, sur Sebta et Melilia (Ceuta et Melilla), deux présides dans le nord du Maroc.

Dans des propos tenus samedi à la chaîne saoudienne al-Sharq, le chef du gouvernement, M. El Otmani, a proposé d’ouvrir la question de la souveraineté sur ces territoires.

“Le temps viendra pour aborder le dossier de Sebta et Melillia” pour lequel “le statu-quo a duré cinq ou six siècles”, a souligné M. El Otmani.

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a immédiatement convoqué l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich.

“L’Espagne attend de tous ses partenaires le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de notre pays et elle a demandé (à l’ambassadrice) des explications sur les déclarations du Premier ministre marocain”, a indiqué le ministère espagnol dans un communiqué publié lundi soir.

Les villes de Melilla et de Ceuta sont sous souveraineté espagnole depuis le XVIe et le XVIIe siècle respectivement. Elles sont les seuls vestiges des territoires africains anciennement contrôlés par l’Espagne.

La controverse survient à un moment délicat dans les relations entre les deux pays, en particulier sur la question du Sahara.

Le renouveau de tension entre les deux parties dans cette zone et la récente reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine pleine et entière sur son Sahara ont relancé le statut des deux présides, Ceuta et Melilla, occupés par l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite