Macron réelu: “je ne suis plus le candidat d’un camp mais le président de tous”

Le président réélu Emmanuel Macron a affirmé dimanche qu’il n’était “plus le candidat d’un camp mais le président de tous”.

Demandant à ses partisans de ne pas huer son adversaire du deuxième tour de la présidentielle, Marine Le Pen, M. Macron, lors de son discours au le Champ de Mars, a déclaré: “Non, ne sifflez personne”.

“Depuis le début je vous ai demandé de ne jamais siffler. Parce que dès à présent je ne suis plus le candidat d’un camp mais le président de tous”, a-t-il déclaré.

Arrivé sur le Champ de Mars entouré d’enfants et de son épouse, Brigitte Macron, sur fond d’Ode à la joie de la 9e symphonie de Beethoven, l’hymne européen, Emmanuel Macron a par ailleurs remercié les électeurs ayant voté pour lui “non pour soutenir” ses idées “mais pour faire barrage à celles de l’extrême droite”, ajoutant qu’il avait “conscience que ce vote (l)’oblige pour les années à venir”.

“Je sais aussi que nombre de nos compatriotes ont voté ce jour pour moi non pour soutenir les idées que je porte mais pour faire barrage à celles de l’extrême-droite. Et je veux ici les remercier et leur dire que j’ai conscience que ce vote m’oblige pour les années à venir”, a déclaré le président réélu,

Par ailleurs, Emmanuel Macron a promis une “méthode refondée” pour gouverner la France lors de ce nouveau mandat, assurant que “nul se sera laissé au bord du chemin”.

“Cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s’achève”, a assuré le président sortant lors de son discours de victoire au Champ-de-Mars, appelant à être “bienveillants et respectueux” dans un pays “pétri de tant de doutes, tant de divisions”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite