“Les frontières entre le Maroc et l’Algérie seraient ouvertes si cela ne dépendait que de Bouteflika”

Le diplomate algérien et ancien envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU en Irak et en Afghanistan Lakhdar Brahimi a évoqué les relations entre le Maroc et l’Algérie, notamment sur la question des frontières.

Dans un entretien accordé au site algérien Algérie Diplomatique, Il s’est dit « convaincu que la situation aux frontières algéro-marocaines n’est pas admissible. On aurait souhaité que les relations entre les deux pays évoluent à travers l’ouverture des frontières et le développement de la coopération entre eux ».

Il affirme également que si la question ne dépendait que du président Abdelaziz Bouteflika, les frontières entre les deux pays seraient déjà ouvertes. « Mais comme il est connu que le président Bouteflika a eu un héritage compliqué et des dossiers lourds avec le Maroc. Et cela sans qu’on abandonne le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Mais la construction d’une union maghrébine est nécessaire pour la région », a-t-il fait observer.

Bladi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite