Législatives: l’opération électorale s’est déroulée dans des conditions “saines”

Les autorités compétentes ont veillé à observer strictement la loi pour réunir les conditions de la concurrence loyale lors du déroulement des élections législatives en application des Hautes orientations royales, a souligné, samedi, le ministre de l’Intérieur, Taieb Cherqaoui.

Le ministre a expliqué, lors d’un point de presse, que les autorités gouvernementales et judiciaires concernées ont veillé au bon déroulement du scrutin en s’attachant à observer le respect strict de la loi, activer les mécanismes de moralisation de l’action politique et parlementaire, réunir les conditions de la concurrence électorale libre et à faire valoir l’égalité entre les différents partis et la neutralité objective, en application des orientations du roi Mohammed VI, contenues dans le discours du 20 août 2011.

Il a soutenu que le gouvernement a pris, dans ce cadre, des mesures visant la moralisation de l’opération électorale à la faveur de la coordination entre les ministères de la Justice et de l’Intérieur, notamment à travers l’activation de l’action des comités régionaux de suivi et de contrô le et la mise en place d’un système de permanence en vue de barrer la route à toutes les tentatives frauduleuses et autres actes répréhensibles.

Le ministère de l’Intérieur a également mis sur pied une commission centrale chargée de recevoir les plaintes relatives au déroulement des opérations électorales et de leur traitement en coordination avec les walis des régions et les gouverneurs des provinces et des préfectures d’arrondissement et de prendre les mesures conséquentes, a-t-il noté, relevant que le nombre des plaintes enregistrées, au 25 novembre, a atteint 489, dont 302 plaintes émanant d’articles de presse.

Les différentes étapes de l’opération électorale du scrutin législatif du 25 novembre se sont déroulées dans des conditions "saines", hormis des cas "limités" d’irrégularités, a affirmé pour sa part le ministre de la Justice, Mohamed Taib Naciri.

Dans une déclaration à la chaine de télévision "Al Oula", M. Naciri a souligné qu’aucun incident "majeur" n’a été enregistré, relevant que les différentes étapes électorales ont fait l’objet d’un suivi de la part du ministère de la Justice (listes électorales, candidatures, campagne…).

Le parquet a examiné les plaintes relatives aux irrégularités signalées la veille du scrutin et le jour de vote, a-t-il dit, notant qu’il a été décidé d’enclencher des poursuites dans des cas et de ne pas donner suite aux plaintes dans d’autres.

Selon les résultats provisoires portant sur 288 des 305 sièges au titre des circonscriptions locales, le Parti de la justice et de développement est arrivé en tête avec 80 sièges.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite