Le successeur de Descoings serait choisi “le moment venu” (Casanova)

Jean-Claude Casanova, figure historique de Sciences Po Paris, a écrit jeudi "aux membres de la communauté de Sciences Po" qu’après la mort "injuste" de Richard Descoings, son successeur serait choisi "le moment venu", mais que le temps était pour l’instant au "recueillement".

"Les conseils de Sciences Po choisiront, le moment venu, son successeur. Pour l’heure, c’est l’immense émotion et le besoin de recueillement qui dominent", a écrit M. Casanova, président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), dans une lettre dont l’AFP a eu copie.

Ce courrier a été adressé jeudi matin "à la très grande communauté de Sciences Po, c’est-à-dire les 10.000 élèves, les 3.400 enseignants, les 900 salariés, des milliers d’anciens et à nos amis dans nos 400 universités partenaires partout dans le monde", a-t-on précisé à l’institution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite