Le chef de la gauche radicale en France propose Assange pour Nobel de la Paix

Le chef de la gauche radicale en France, Jean-Luc Mélenchon, a demandé jeudi que le prix Nobel de la Paix soit attribué au fondateur de Wikileaks Julian Assange, à ses yeux un “héros de la liberté”.

“J’ai décidé de proposer le journaliste Julian Assange pour le prix Nobel de la Paix, comme j’en ai le pouvoir en tant que parlementaire”, écrit dans un communiqué le candidat à la présidentielle française de 2022.

“Julian Assange est un héros de la liberté. L’initiative Wikileaks a permis de faire connaître des crimes de guerres et des atteintes graves aux droits humains. Il est juste que les peuples du monde lui expriment sa reconnaissance”, ajoute Jean-Luc Mélenchon, président du groupe des députés français France insoumise.

Début janvier, la justice britannique, qui avait refusé l’extradition de l’Australien Julian Assange, a décidé de maintenir en détention le fondateur de Wikileaks en attendant l’examen de l’appel formé par les Etats-Unis, qui veulent le juger pour la diffusion massive de documents confidentiels.

L’Australien a été arrêté par la police britannique en avril 2019 après avoir passé sept ans reclus à l’ambassade d’Equateur à Londres, où il s’était réfugié alors qu’il était en liberté sous caution. Il craignait une extradition vers les Etats-Unis ou la Suède, où il a fait l’objet de poursuites pour viol qui ont depuis été abandonnées.

M. Assange, soutenu par nombre d’organisations de défense de la liberté de la presse, risque aux Etats-Unis 175 ans de prison pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700.000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.

Selon M. Mélenchon, “plus que jamais, Julian Assange a besoin de la protection des peuples du monde. Lui accorder le prix Nobel de la Paix le permettrait”.

Le chef du parti La France Insoumise, qui demande à Paris d’accorder l’asile politique à l’Australien de 49 ans, réclame le soutien “de tous les parlementaires français”: “Julian Assange a servi la France, notamment en révélant l’espionnage de trois Présidents de la République par les Etats-Unis”, indique-t-il.

Wikileaks, fondée en 2006 par M. Assange, sur une technologie de cryptage, permet de mettre en ligne des documents compromettants sans être identifié. L’ONG s’est faite connaître du grand public en 2009 avec la publication de centaines de milliers de messages de bipeurs envoyés aux Etats-Unis le 11 septembre 2001.

Le site a notamment également révélé des affaires d’espionnage d’alliés par les Etats-Unis (présidents français, chancelière allemande…).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite