La Banque centrale iranienne réagirait avec “force et confiance” aux sanctions (Ahmadinejad)

La Banque centrale de l’Iran réagirait avec "force et confiance" aux nouvelles sanctions américaines qui visent à contraindre ce pays du Golfe persique à abandonner son programme nucléaire, a indiqué dimanche le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

La Banque centrale peut faire face "aux pressions" et "doit, avec force et confiance, avoir la solidité d’éliminer tous les complots", a dit Ahmadinejad qui s’exprimait lors de l’assemblée annuelle des hauts responsables de la Banque.

Il a souligné, dans un communiqué, qu’"actuellement il n’y a pas de problème particulier dans le secteur économique" iranien.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama a promulgué samedi une loi de financement du Pentagone qui renforce les sanctions contre le secteur financier de l’Iran. Les nouvelles mesures prévoient d’autoriser M. Obama à geler les avoirs de toute institution financière étrangère qui commercerait avec la Banque centrale iranienne dans le secteur du pétrole.

Téhéran a menacé de fermer le détroit d’Ormuz, par où transite entre un tiers et 40 % du trafic pétrolier maritime mondial, en cas de nouvelles sanctions internationales contre son programme nucléaire controversé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite