L’UE condamne “fermement” l’enlèvement des trois ressortissants européens à Tindouf en Algérie

L’Union européenne (UE) a "fermement" condamné, lundi à Bruxelles, l’enlèvement de deux ressortissants espagnols et d’une ressortissante italienne, dans la nuit de samedi à dimanche à Tindouf, dans le Sud-ouest de l’Algérie.

L’UE condamne "fermement" l’enlèvement de ses trois ressortissants "près des camps de Tindouf et appelle leurs ravisseurs à les libérer immédiatement", a indiqué Maja Kocijanic, porte-parole de la Haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, lors du briefing quotidien de la Commission européenne.

"Nous demandons instamment à ceux qui ont une quelconque influence sur les ravisseurs d’agir d’urgence pour la libération des otages", a-t-elle souligné, faisant savoir que l’Union travaille avec les autorités italiennes et espagnoles et "suit la situation de très près"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite