Irruption de pro-Trump au Congrès américain: l’Otan dénonce des “scènes choquantes”

 Le chef de l’Otan Jens Stoltenberg a dénoncé mercredi des “scènes choquantes” à Washington après l’irruption de manifestants pro-Trump dans le Congrès américain, et appelé au respect du résultat de la présidentielle remportée par Joe Biden.

“Scènes choquantes à Washington D.C. Le résultat de cette élection démocratique doit être respecté”, a tweeté le secrétaire général de l’Alliance.

Le président américain Donald Trump a appelé mercredi ses partisans à “rentrer chez eux”, après que plusieurs centaines d’entre eux ont envahi le Capitole à Washington.

“Nous devons avoir la paix. Alors rentrez chez vous. Je vous aime”, a-t-il déclaré dans une brève vidéo. “Je comprends votre douleur. Je sais que vous êtes blessés”, a-t-il ajouté.

“Cette élection nous a été volée”, a-t-il encore dit, réitérant une nouvelles fois des accusations de fraude ne reposant sur aucun élément concret.

Le président élu Joe Biden a pour sa part dénoncé “l’insurrection” en cours au Capitole.

“Notre démocratie vit une agression sans précédent”, a-t-il jugé, en appelant le président républicain à se rendre devant les caméras pour demander “la fin de ce siège”.

Le département américain de la Défense a déployé les militaires de la Garde nationale pour maîtriser les manifestations devant le siège du Congrès à Washington.

“La Garde de D.C. a été mobilisée pour apporter un soutien aux forces de l’ordre fédérale” de la capitale Washington, a annoncé le porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman.

Le recours à la Garde nationale intervient après que des dizaines de manifestants ont envahi l’enceinte du Capitole, obligeant les élus à interrompre une cérémonie protocolaire visant à certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle du 03 novembre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite