Covid-19/Espagne: plus de 27.600 décès et 149.576 guérisons (ministère)

La pandémie de coronavirus a fait 87 décès en Espagne au cours des dernières 24 heures, contre 102 victimes recensées samedi.

La pandémie de coronavirus a fait 87 décès en Espagne au cours des dernières 24 heures, contre 102 victimes recensées samedi, ce qui représente le chiffre le plus bas enregistré depuis deux mois, selon le dernier bilan donné, dimanche, par le ministère de la Santé.

Le bilan total s’élève désormais à 27.650 morts depuis l’apparition du virus, contre 27.563 décès enregistrés jusqu’au samedi, ressort-il des données du ministère.

Le nombre des cas confirmés par le test de dépistage du coronavirus dit PCR a atteint 231.350, en hausse de 421 en 24 heures. Sur le nombre total de cas confirmés, 3.130 personnes ont été guéries en 24H, portant à 149.576 le nombre total des rétablissements, tandis que 11.528 patients ont été placés en soins intensifs depuis l’apparition du virus.

L’Espagne est entrée le 14 mai dans son troisième mois de confinement prévu jusqu’au 24 mai. Après avoir autorisé les promenades des enfants depuis le 26 avril, puis les sorties des adultes notamment pour faire du sport ou se promener le week-end dernier, le gouvernement a lancé le 4 mai la “phase zéro” du plan de déconfinement qui doit s’étaler jusqu’à fin juin, en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Onze communautés autonomes espagnoles sont passées depuis le début de cette semaine à la 1ère phase du déconfinement, tandis que cinq autres l’ont fait partiellement.

Les régions de Valence, d’Andalousie et de la Castille-La Manche, ainsi que 42 zones sanitaires de la région de Castille et Léon, pourront elles entrer à partir de lundi dans la première phase du déconfinement progressif, tandis que la communauté de Madrid, la plus touchée du pays, tout comme Barcelone et certaines zones de Castille et León, en ont été exclues.

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé, samedi, que son exécutif envisage de prolonger l’état d’alerte d’un mois supplémentaire, soit jusqu’à la fin du processus de déconfinement, afin de poursuivre la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette mesure sera adoptée mardi prochain par le conseil des ministres avant qu’elle soit soumise le lendemain au Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) pour approbation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite