Coppola fustige l’industrie hollywoodienne

Francis Ford Coppola, le président d’honneur du festival du cinéma américain de Deauville, a fustigé samedi l’approche commerciale d’Hollywood, lors d’un échange à bâtons rompus de plus d’une heure avec le public.”Aujourd’hui, c’est le film indépendant qui incarne le cinéma, certainement pas le cinéma commercial car il répète sans arrêt les films, c’est le même film”, a-t-il déclaré.”Le cinéma génère de l’argent et donc les personnes qui contrôlent cet aspect du cinéma ne veulent pas qu’il soit libre, ne veulent pas qu’il change parce qu’ils ignorent” quelles implications cela aurait sur leurs affaires, a-t-il estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite