Antisémitisme: le BNVCA saisit officiellement l’OFPRA, dépose plainte contre le couple Filali

L’étau se resserre sur le couple vénal, Dounia et Adnane Filali. Ceux qui se vantent d’avoir été reçus à bras ouverts par les autorités françaises et des médias français font l’objet d’une plainte déposée à Paris par le BNVCA pour antisémitisme, apologie de terrorisme et incitation à la haine.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA), dont le siège est à Paris, a saisi officiellement les autorités françaises et l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) pour leur demander de rejeter l’octroi de l’asile politique au couple Dounia et Adnane Filali.

Dans un communiqué signé par son président Sammy Ghozlan, le BNVCA “demande officiellement aux autorités françaises et particulièrement à l’OFFICE FRANCAIS DE PROTECTION DES REFUGIES ET APATRIDES (OFPRA) de refuser l’asile en France des époux Filali, Dounia et Adnane, influenceurs et youtubeurs réputés antisémites et antisionistes”.

“Ces individus d’origine marocaine ne sont ni réfugiés, ni apatrides . Ils sont de nationalité marocaine. Ils se vantent d’être des admirateurs et des amis de Dieudonné et Soral plusieurs fois condamnés pour incitation à la haine antijuive”, souligne le communiqué.

Et de poursuivre que les époux Filali se présentent “en photo avec Soral et faisant le geste nazi de la quenelle” et “déclarent publiquement que si l’Islam est visé, c’est en raison de la présence de juifs et de sionistes dans les médias”.

“Nous rappelons que Dounia Moustaslim et Adnane Filali s’étaient installés en Chine. Ils y ont développé un commerce juteux avec plein de gadgets allant des téléphones contrefaits aux poupées gonflables, en passant par toute une gamme de produits pornos”, indique le BNVCA.

“Sur les réseaux sociaux, ils se lâchent complètement en faisant l’apologie de groupes terroristes comme le Hezbollah et en démontrant leur antisémitisme flagrant”, poursuit-on de même source.

Lire aussi: FilaliGate: comment la France peut-elle accorder l’asile politique à deux antisémites notoires ?

Le BNVCA a décidé de saisir l’OFPRA par lettre recommandée pour lui demander de refuser d’accorder un quelconque asile en France ni aucune protection au couple Filali, précise le communiqué.

Le BNVCA a également saisi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, afin qu’il donne ses instructions à l’OFPRA, placée sous son autorité afin que toute demande de ces deux individus soient rejetée sans appel.

Le BNVCA a également demandé “à son conseil Maître franck Serfati de déposer plainte contre les époux Filali s’ils se trouvent actuellement en France, les faire interpeller et les faire expulser de notre pays en usant de toutes les lois et règlements administratifs en vigueur”.

“Nous considérons qu’il serait inconcevable et incohérent que ces individus qui insultent la France y soient protégés et accueillis”, dénonce le BNVCA, indiquant que “ces individus qui incitent à la haine constituent un danger pour l’ordre public en général et pour les citoyens juifs déjà très éprouvés par cet antisionisme anti-juif qui a tué des enfants, des jeunes gens, des hommes et des femmes”.

“Le BNVCA reste vigilant et ne laissera rien passer”, conclut le communiqué

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite