L’IMA et la FNM signent une nouvelle convention de partenariat pour renforcer la dynamique culturelle marocaine

Les président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack lang, et de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi, ont signé, vendredi à Paris, une convention de partenariat pour l’organisation conjointe d’importantes manifestations culturelles et artistiques au Maroc et en France.

Pour M. Qotbi, cette convention est la concrétisation des engagements pris par les deux institutions, portant notamment sur le prêt par l’IMA, qui possède “l’une des plus grandes collections de peintres arabes au monde”, des oeuvres d’artistes majeurs de la peinture arabe qui seront exposées à Rabat, Tanger, Marrakech.

“Il s’agit d’un prêt d’une année d’œuvres de l’IMA pour une exposition itinérante dans plusieurs villes marocaines”, a souligné le président de la FNM, indiquant que M. Lang a décidé d’accompagner le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain dans sa volonté de se doter d’une bibliothèque consacrée à l’art.

“Je suis heureux que le président Jack Lang ait décidé de partager ces richesses avec le Maroc et les Marocains”, a ajouté M. Qotbi.

M. Lang s’est pour sa part félicité de la signature de cette nouvelle convention de partenariat qui renforcent les liens déjà étroit entre l’IMA et la FNM, louant l’engagement et l’investissements exceptionnel de M. Qotbi en faveur du rayonnement de la Fondation des national des musées.

Il a par ailleurs rappelé que le Maroc a toujours occupé une place centrale à l’IMA, estimant que  le “Maroc, pays d’exception, mérite une relation d’exception avec l’Institut du monde arabe”.

“Nous nous insérons dans une dynamique culturelle marocaine exceptionnelle que SM le Roi a insufflée depuis plusieurs années et qui fait aujourd’hui du Maroc, certainement, le pays le plus créatif de toute l’Afrique”, a relevé le président de l’IMA.

Cette nouvelle convention de partenariat marque une nouvelle étape dans la collaboration entre les deux institutions. Elle prévoit notamment, pour l’année 2022, la création d’une bibliothèque d’art au Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain à Rabat ; le prêt d’œuvres de l’IMA pour une exposition itinérante dans les villes de Tanger, Rabat et Marrakech ainsi qu’une Biennale de la photographie de l’IMA sur le Maroc contemporain, qui se tiendra simultanément à l’IMA et au Musée national de la photographie à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite