Le député M’jid El Guerrab: “la relation France-Maroc est plus solide que jamais !”

Pour M’jid El Guerrab, député des Français à l’étranger (Maghreb/Afrique de l’Ouest), “la relation France-Maroc est plus solide que jamais”, estimant que la visite au Maroc, ce lundi 9 novembre, du ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian “a été remarquable à tous points de vue”.

“D’abord humainement, les liens d’amitié et la relation personnelle entre le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, et M. Le Drian illustre cette excellence”, a déclaré à Atlasinfo M. El Guerrab, à l’issue de la visite du chef de la diplomatie française à Rabat.

Selon le député M’jid El Guerrab l’entretien en tête-à-tête des deux ministres “qui s’est longuement prolongé traduit parfaitement une réelle convergence de vue entre la France et le Maroc, notamment sur les objectifs économiques, sécuritaires, éducatifs, culturels et sur une vision partagée de l’Afrique.”

“La longue et riche coopération entre les deux pays témoigne  en effet d’un partenariat d’exception”, a-t-il ajouté.

Revenant sur la vive polémique déclenchée en France après la publication des caricatures du prophète Muhammad, le député a indiqué que le chef de la diplomatie française a rappelé le message de paix et de profond respect à l’égard de l’Islam et de tous les musulmans.

Le président français Emmanuel Macron avait défendu la liberté de caricaturer, promettant de ne pas “renoncer aux caricatures” lors d’un hommage national au professeur Samuel Paty, décapité par un islamiste radical  le 16 octobre pour avoir montré des caricatures du prophète.

Dans certains pays, des fidèles ont réagi avec colère aux propos de M. Macron dont des portraits ont été brûlés lors de manifestations et une campagne a été lancée pour boycotter les produits français.

“Jean-Yves Le Drian a réitéré le fait que l’Islam est une composante à part entière de la société française et qu’il ne saurait y avoir de doute à ce sujet”, a souligné M. El Guerrab.

En rencontrant également le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Taoufiq, “le ministre a voulu réaffirmer que l’Etat français respecte l’Islam et les musulmans”, a-t-il ajouté.

“De ce point de vue, la gestion de la formation des imams par le Maroc est exemplaire. Un travail en commun est souhaitable dans le cadre des textes législatifs à venir”, a précisé le député.

Le député M’Jid El Guerrab avec le le président de la Chambre des Représentants Habib El Malki et le sénateur Christian Cambon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite