Catherine Colonna, nouveau visage de la diplomatie française

Diplomate chevronnée, Catherine Colonna, actuelle ambassadrice au Royaume-Uni, a été nommée ce vendredi nommée ministre des Affaires étrangères, en remplacement de Jean-Yves Le Drian.

La composition du nouveau gouvernement français a été dévoilée vendredi après-midi, près d’un mois après la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence et trois semaines avant les élections législatives.

L’annonce a été faite par “le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, à 16H15.

Parmi les noms faisant partie de ce gouvernement, l’actuelle ambassadrice au Royaume-Uni, Catherine Colonna, qui succède à Jean-Yves Le Drian.

Elle a été pendant près de dix ans -un record de longévité- de 1995 à 2004 la porte parole de la présidence de Jacques Chirac, dont elle a gagné la confiance absolue au fil des déplacements à l’étranger et des réunions au cours desquelles étaient élaborés les discours du chef de l’Etat.

Mme Colonna, 66 ans, a la réputation d’une femme professionnelle et rigoureuse, habituée aux crises, de la guerre en Irak en 2003 au Brexit ces dernières années.

La nouvelle cheffe de la diplomatie française arrive toutefois au quai d’Orsay où une fronde se prépare après le changement du statut des diplomates et la fin du corps diplomatique.

L’équipe actuelle du nouveau gouvernement comprend par ailleurs 13 femmes et 14 hommes. Elle est composée de nouveaux visages alors que d’autres ministres sortants ont été maintenus dans leurs postes comme ceux de l’Économie et des Finances Bruno le Maire, de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la Justice Eric Dupond-Moretti, ainsi que le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune.

D’autres membres de l’ancien gouvernement ont changé de portefeuille ministériel. Ainsi, Marc Fesneau, jusqu’ici ministre des Relations avec le Parlement, a hérité de l’Agriculture.

Olivia Grégoire laisse l’Économie sociale, solidaire et responsable pour prendre le porte-parolat du gouvernement, la ministre auparavant chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a été nommée à la Transition énergétique, alors qu’Amélie de Montchalin, jusqu’alors ministre de la Transformation et de la Fonction publique, s’est vue propulsée à la tête du nouveau ministère de la Planification écologique et aux Territoires.

Gabriel Attal, porte-parole de l’exécutif sortant a, quant à lui, été promu au ministère des comptes publics. Aux Affaires étrangères, l’un des ministères clés, Catherine Colonna, actuelle ambassadeur de France à Londres et ancienne ministre des affaires européennes et porte-parole du gouvernement sous les mandats de Jacques Chirac, a succédé à Jean-Yves Le Drian.

Parmi les nouvelles figures de l’équipe gouvernementale, l’on cite notamment Pap Ndiaye, spécialiste de l’histoire américaine, qui a été nommé ministre de l’Education nationale, Rima Abdul Malak, conseillère auprès du président de la République, a pris les rênes du ministère de la Culture. Stanislas Guerini, délégué général de Renaissance, hérite de la Fonction publique.

Sébastien Lecornu a hérité du ministère des Armées, en remplacement de Florence Parly.

Le premier Conseil des ministres se tiendra lundi autour du président Macron, a indiqué par ailleurs le secrétaire général de l’Elysée.

Le nouvel exécutif sera confronté à un agenda national et international difficile avec la guerre en Ukraine, une inflation galopante et une croissance en berne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite