“Les puissants alliés du Maroc contre l’Espagne : les USA, Israël… et maintenant l’Allemagne”, selon Vozpópuli

“Le nouveau gouvernement allemand a rejoint la liste des puissants alliés que la diplomatie marocaine s’est constituée ces dernières années”, croit savoir mercredi le journal espagnol Vozpópuli.

Dans un article sous le titre “Les puissants alliés du Maroc contre l’Espagne : les USA, Israël… et maintenant l’Allemagne”, le journal estime que le nouvel exécutif du social-démocrate Olaf Scholz a manifesté son soutien au Maroc dans le conflit du Sahara avec l’intention de résoudre la crise diplomatique déclenchée par Rabat en mars.

Le 6 mai dernier, le Maroc a convoqué son ambassadeur à Berlin en réponse à des  “actes d’hostilité”  des autorités allemandes remettant notamment en cause la souveraineté marocaine sur son Sahara.

Selon Vozpópuli, “le renforcement international de Rabat intervient à l’un des moments les plus délicats des relations entre Madrid et Rabat et le Maroc, et qui a été marqué par la crise migratoire à Ceuta et Melilla”, deux villes marocaines occupées par l’Espagne.

Le journal espagnol rappelle également la déclaration de la nouvelle ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, qui a souligné que “le Maroc, avec son plan d’autonomie présenté en 2007, apporte une contribution importante à un accord de paix ” .

“La déclaration du ministre allemand s’ajoute à la reconnaissance des positions marocaines que d’autres grandes puissances ont prises ces derniers mois”, poursuit le journal, indiquant qu’il y a un an, le 10 décembre 2020, c’était le président des États-Unis d’alors, Donald Trump , qui manifestait son soutien au Maroc dans le conflit et reconnaissait la souveraineté marocaine sur le Sahara.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite