DGSN: modernisation des infrastructures, proximité et digitalisation au centre des projets de 2023

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) au Maroc va mener en 2023 plusieurs chantiers relatifs à la modernisation de ses infrastructures, à la promotion des prestations de proximité et à la poursuite de la digitalisation.

Au niveau des infrastructures, la DGSN compte ainsi poursuivre le chantier de modernisation des bâtiments de police, en optant pour une architecture distinguée, en dotant ces bâtiments de l’ensemble des accessibilités et des espaces d’orientation et de travail nécessaires, et en oeuvrant à accompagner le développement urbanistique et démographique des grandes et moyennes agglomérations urbaines.

Dans ce cadre, il est prévu de créer un cinquième district de police à Hay Riad à Rabat en vue d’accompagner l’expansion urbanistique et la diversification des activités administratives et économiques dans la capitale administrative du Royaume, outre la garantie de prestations de proximité aux habitants de cette ville, de même qu’un commissariat de circonscription sera ouvert incessamment dans la région de Deroua relevant de la préfecture de police de Casablanca, en vue de répondre à la grande expansion urbanistique que cette zone a connue durant les dernières années, précise la DGSN dans son bilan au titre de 2022.

Politique de proximité

Concernant les prestations de proximité, la DGSN prévoit la généralisation de l’expérience des unités mobiles pour la réalisation de la Carte Nationale d’Identité Electronique (CNIE), en augmentant le nombre des véhicules dédiés à cet effet, en vue de les mettre à la disposition des services déconcentrés de la Sûreté Nationale sur l’ensemble du territoire national, le but étant de les utiliser pour faciliter et simplifier la satisfaction des demandes de réalisation et de renouvellement de cette pièce d’identité dans les zones éloignées géographiquement et les communes rurales et montagneuses.

Dans cette même optique, la DGSN s’apprête à ouvrir un ensemble de centres de proximité pour la réalisation de la CNIE. Il s’agit de centres destinés à accueillir les populations des régions qui connaissent des demandes importantes de cette pièce d’identité, en vue de faciliter les procédures administratives liées à ce service public qui constitue désormais une locomotive pour une transition numérique des prestations publiques et privées au niveau national, outre la mise en place d’espaces dédiés à d’autres prestations, dont l’obtention de la fiche anthropométrique.

La DGSN compte également poursuivre le processus de partage de sa plateforme “Tiers de confiance national” avec un grand nombre d’établissements publics nationaux, d’opérateurs économiques et de prestataires de services en vue d’élargir la base des citoyens bénéficiaires d’une batterie de prestations réalisées à distance, avec une utilisation sûre et efficace de leurs données identitaires.

Les équipes techniques de la Sûreté Nationale lanceront aussi un portail digital intégré des prestations électroniques, destiné essentiellement à faciliter les prestations d’obtention de la CNIE et à simplifier et digitaliser les procédures.

Digitalisation du travail

Et dans le contexte de développement des prestations sécuritaires fournies aux citoyens et après l’achèvement du système informatique relatif à la gestion des arrondissements de police et l’entrée en vigueur de l’exploitation complète des composantes de ce système informatique dans les services de la Sûreté publique, la DGSN s’apprête à lancer durant l’année prochaine le chantier de digitalisation du travail au sein des services de la police judiciaire au niveau national, à même d’assurer une grande efficacité en matière de gestion des dossiers des enquêtes judiciaires supervisées par les services de la Sûreté Nationale.

Ce chantier comporte aussi la consécration de la digitalisation du travail dans les services de la Sûreté Nationale, le but étant de faciliter l’échange électronique et instantané des données et documents administratifs au niveau national pour plus d’efficience et d’efficacité et de rationaliser les dépenses en abandonnant progressivement les supports papiers et en utilisant des techniques non coûteuses énergétiquement et non polluantes.

La DGSN réitère, par ailleurs, son engagement à poursuivre les efforts visant à consolider la sûreté publique, à renforcer le sentiment de sécurité, à améliorer les prestations fournies aux citoyens, aux étrangers résidants et aux touristes, outre la promotion des conditions socio-professionnelles de tous ceux qui appartiennent à la famille de la Sûreté Nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite