France : le Premier ministre dit sa “ferme” volonté de mener la réforme des retraites

Le Premier ministre Edouard Philippe a réaffirmé vendredi sa "ferme" volonté de mener à son terme la réforme des retraites en France, mais promis qu’elle se ferait "sans brutalité", alors que des centaines de milliers de personnes restent mobilisées contre ce projet.

"Je suis persuadé qu’avec les organisations syndicales, nous trouverons le bon point d’équilibre (…) sans renoncer à la volonté très ferme qui est la nôtre (…) de mettre en place ce système universel", a dit le chef du gouvernement, en s’adressant notamment aux salariés de la compagnie ferroviaire SNCF et à la Régie des transports parisiens, qui bénéficient de régimes spéciaux de retraite plus avantageux.

Edouard Philippe a précisé qu’il présentera mercredi 11 décembre "l’intégralité du projet du gouvernement" de réforme des retraites.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite