Tariq Ramadan : “Merah est dans la rupture absolue”

Le théologien musulman Tariq Ramadan était mardi l’invité de RTL Soir. Selon lui, il faut que la société française essaye de “comprendre” comment un de ses enfants puisse en arriver à une telle marginalisation.

Tariq Ramadan :
L’intellectuel musulman a par ailleurs salué mardi sur RTL la décision de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera de pas diffuser la vidéo des assassinats de Mohamed Merah, estimant qu’il fallait "éviter la surenchère émotionnelle".

"Bien sûr, tout à fait !", a répondu Tariq Ramadan à qui l’on demandait si la décision d’Al-Jazeera était "sage". "Il faut éviter la surenchère émotionnelle, il faut s’arrêter avec ça", a-t-il ajouté.

"Il y a une corresponsabilité : une responsabilité de la part du discours musulman et de la pensée musulmane, qui doit aujourd’hui condamner clairement – et elle le fait avec force – ces dérives qui amènent à tuer. Mais la société française doit se poser des questions sur ce qu’elle fait avec ses enfants", a-t-il dit.

Alors qu’on lui demandait si Mohamed Merah était "un islamiste" ou un "tueur pathologique", Tariq Ramadan a jugé qu’il n’était "ni l’un, ni l’autre".

"C’est quelqu’un qui a pu à un moment donné de sa vie vivre une fracture et verser dans quelque chose qui est complètement irrationnel", a estimé M. Ramadan dont les conférences sont très suivies par de jeunes musulmans en France.

"D’un point de vue de l’islam, c’est inacceptable, c’est à condamner. Il ne faut pas qu’on finisse par dire ce n’est que l’islam le responsable. Il renvoie à la France une image qu’elle doit regarder en face", a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite