Séisme en Egée: l’UE et l’Otan offrent leur aide et attendent les demandes d’Ankara

L’Union européenne et l’Otan ont offert vendredi d’aider la Turquie, touchée par un séisme meurtrier, et attendent les demandes d’assistances

“L’Europe est prête a aider”, ont annoncé sur leurs comptes Twitter la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil Charles Michel, le président du Parlement David Sassoli et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

La Turquie est membre de l’Otan et est un partenaire important de l’UE.

“La Turquie peut activer le mécanisme de protection civile européen, mais elle ne l’a pas fait pour le moment”, a indiqué à l’AFP un responsable de la Commission européenne.

“Si on reçoit une demande à travers le mécanisme, on agira dès que possible”, a précisé ce responsable.

Pour activer ce mécanisme, la Turquie doit adresser une demande d’aide au Centre de Coordination de la réaction d’urgence de l’UE. Les Etats membres lui offriront alors des moyens d’intervention, notamment des secouristes et de l’équipement.

Plusieurs Etats membres ont déjà offert leur assistance à Ankara, y compris la France dont les relations avec la Turquie sont très tendues depuis plusieurs semaines.

Le commissaire chargé de l’aide d’urgence, Janez Lenarcic, a indiqué être en contact étroit avec les services de la protection civile des Etats membres.

Le séisme s’est produit peu avant 12H00 GMT en mer Egée, au sud-ouest d’Izmir, troisième plus grande ville de Turquie, et près de l’île grecque de Samos.

Les premiers bilans provisoires ont fait état d’au moins six morts et plus de 200 blessés en Turquie, et deux morts et au moins quatre blessés en Grèce.

La côte turque, densément peuplée, a été la plus durement touchée. De nombreux immeubles et maisons se sont effondrés et les secouristes étaient engagés dans une course contre la montre pour extraire des survivants des décombres.

Le séisme, d’une puissance évaluée à une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter a provoqué un mini-tsunami qui a inondé les rues de Seferihisar, ville turque située près de l’épicentre, et balayé les côtes de l’île grecque de Samos.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite