Macron Vs Le Pen: un débat télévisé sous haute tension

Le président sortant Emmanuel Macron et la présidente du RN Marine Le Pen se retrouvent mercredi soir pour un match retour de l’entre-deux-tours de la présidentielle. La tension sera au rendez-vous. L’écart étant plus serré qu’en 2017.

Les chaînes TF1 et France 2 sont à la manœuvre dans l’organisation de ce débat, qui sera également diffusé sur des chaînes d’information en continu comme LCI et franceinfo. Les équipes de campagne d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont aussi étroitement associées à la préparation de ce rendez-vous.

Gilles Bouleau, présentateur du journal de 20 heures de TF1, et Léa Salamé, journaliste à France 2 qui a notamment animé l’émission “Elysée 2022”, seront les arbitres de ce débat.

A quatre jours du second tour, les sondages donnent invariablement l’avantage au président sortant, avec 54 à 56,5% des intentions de vote contre 43,5 à 46% pour Marine Le Pen. Soit un écart de 8 à 12 points, quand Emmanuel Macron l’avait emporté en 2017 avec une avance de 32 points (66% des suffrages exprimés contre 34% à Mme Le Pen).

36% des Français “attendent avec impatience”  ce débat télévisé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, selon un sondage OpinionWay – Kéa Partners pour Les Echos et Radio classique. Avec une nuance toutefois : ils ne sont que 14% à attendre ce débat “pour décider pour quel candidat voter”.

Une éventuelle forte abstention pourrait brouiller les cartes dimanche. Et les deux camps donnaient mercredi matin un avant-goût de la bataille au sommet à venir.

“Il n’y a pas de stress mais un peu d’appréhension parce qu’on sait que beaucoup de Français vont se décider sur ce débat”, a-t-il ajouté.

Pour Mme Le Pen, qui s’est retranchée chez elle mardi, il s’agit de faire oublier l’échec du débat de 2017, le “plus gros” de sa carrière politique, au cours duquel elle était apparue fatiguée et mal préparée.

Contrairement à 2017, Emmanuel Macron se présente cette fois avec un bilan de président sortant à défendre et sera attaqué par sa concurrente sur son “mépris” et son “arrogance” supposés à l’égard des Français.

Outre le pouvoir d’achat dont Marine Le Pen se fait le chantre, chacun des thèmes abordés – sécurité, jeunesse, international, compétitivité, environnement, modèle social, gouvernance – aura “un temps donné” de parole.

Le leader Insoumis, qui a cumulé près de 22% des voix au premier tour, a pour sa part déjà enjambé le résultat de dimanche.

Il a appelé mardi soir à l’élire “Premier ministre” lors des législatives de juin, en donnant une majorité à son camp de gauche pour imposer une cohabitation à Marine Le Pen ou Emmanuel Macron.

En 2017, la confrontation entre les deux mêmes finalistes avait rassemblé 16,5 millions de téléspectateurs, toutes chaînes confondues.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite