La France condamne le coup d’Etat en Guinée

La France a condamné, dimanche, la prise de pouvoir par la force en Guinée Conakry et appelé à la libération “immédiate” et “sans condition” du Président Alpha Condé.

“La France se joint à l’appel de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour condamner la tentative de prise de pouvoir par la force survenue le 5 septembre, demander le retour à l’ordre constitutionnel et appeler à la libération immédiate et sans condition du Président Condé”, a déclaré le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay.

“La France est en contact étroit avec ses partenaires africains et internationaux”, a ajouté le porte-parole.

Des militaires guinéens ont annoncé, dimanche, avoir arrêté le président de la Guinée Conakry, gelé la Constitution, dissous le gouvernement et les institutions et fermé les frontières terrestres et aériennes du pays.

Les auteurs de ce coup de force justifient leur action par “la situation politique et économique de la Guinée, le blocage des institutions du pays, l’exploitation de la justice, la violation des droits des citoyens, la corruption financière et la propagation de la pauvreté”, selon des sources médiatiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite