France: le calendrier de mise en place du “pass vaccinal” va être accéléré

Le calendrier de mise en place du “pass vaccinal” va être accéléré, a annoncé mardi le gouvernement français qui table sur l’accélération de la vaccination et l’administration des doses de rappel pour freiner une cinquième vague de l’épidémie du Covid-19, très virulente.

“Le virus accélère, nous accélérons aussi. Nous n’avons pas une seconde à perdre, plus tôt nous aurons le “pass vaccinal”, mieux nous serons protégés”, a indiqué Gabriel Attal, à l’issue d’une visioconférence entre le Premier ministre Jean Castex et les associations d’élus locaux sur ce pass nouvelle version.

Selon les médias du pays, un conseil des ministres extraordinaire sera convoqué lundi prochain afin de présenter un projet de loi qui devrait être examiné par le Parlement dans la semaine entre Noël et le jour de l’An pour une adoption définitive dans la première quinzaine du mois de janvier.

Faisant le point sur les mesures à prendre face au variant Omicron, le porte-parole du gouvernement a estimé que le variant très contagieux, estimé à 10% des contaminations ce week-end, serait désormais au-delà. Voire très au-delà dans certains territoires, dont l’Île-de-France.

“Plus d’une contamination sur trois semble liée au variant Omicron à Paris”, a indiqué le responsable gouvernemental, affirmant que “nous entrons dans une zone de turbulences”, car “les prévisions sont inquiétantes”.

Face à la cinquième vague du Covid-19 et l’arrivée du variant Omicron de plus en plus présent en France, le premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi plusieurs nouvelles mesures, dont la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal. Le chef du gouvernement a également annoncé un durcissement des contrôles et des sanctions pour les détenteurs de faux passes sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite