Tribune polémique: Deneuve assume mais présente ses “excuses” aux victimes d’agression

Catherine Deneuve justifie la signature de la tribune sur la "liberté d’importuner", texte qu’elle juge "vigoureux, à défaut de le trouver parfaitement juste", mais présente ses excuses aux victimes d’agression, dans une tribune publiée dimanche soir sur le site du quotidien Libération.

"Je salue fraternellement toutes les victimes d’actes odieux qui ont pu se sentir agressées par cette tribune parue dans le Monde, c’est à elles et à elles seules que je présente mes excuses", écrit l’actrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite