Macron propose un “partenariat” de l’UE avec la Turquie à défaut d’une adhésion

Le président français Emmanuel Macron a proposé vendredi à la Turquie un "partenariat avec l’UE, à défaut d’une adhésion, afin de préserver "l’ancrage" de ce pays en Europe.

"Il faut (…) regarder si on ne peut pas repenser cette relation non pas dans le cadre du processus d’intégration mais peut-être d’une coopération, d’un partenariat avec une finalité (…) c’est de préserver l’ancrage de la Turquie et du peuple turc dans l’Europe et de faire que son avenir se construise en regardant l’Europe et avec l’Europe", a-t-il déclaré à l’issue d’un entretien à Paris avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

La Turquie est "fatiguée" d’attendre une éventuelle adhésion à l’Union européenne, a déclaré pour sa part le président turc , qui a estimé que la situation actuelle est bloquée.

"On ne peut pas en permanence implorer une entrée dans l’UE", a déclaré devant la presse M. Erdogan, alors que le dossier est embourbé depuis plusieurs décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite