Virus: l’Allemagne se prépare à de nouvelles restrictions

La chancelière Angela Merkel a plaidé jeudi soir pour des restrictions nettement renforcées face à la pandémie de Covid-19 en Allemagne, où est déjà imposé un confinement partiel, et demandé une réunion des autorités dès la semaine prochaine.

Lors d’une réunion de la direction de son mouvement conservateur, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), elle a estimé que le virus ne pourrait être contenu qu’avec des mesures nettement durcies, a souligné cette source ayant participé à la rencontre en rapportant ses propos au style indirect.

Cette source confirmait des informations parues dans plusieurs médias allemands.

Selon le site d’information du magazine Der Spiegel et celui du quotidien Bild, parmi les mesures à l’étude figurent la réintroduction de contrôles aux frontières, comme au printemps dernier, une généralisation du port du masque FPP2 par le public, l’imposition du télétravail, voire la fermeture des transports publics.

Toutefois, il ne s’agit à ce stade que d’une liste d’hypothèses de travail qui n’ont pas encore été discutées avec les dirigeants des Etats régionaux allemands. Or, dans l’Etat fédéral qu’est l’Allemagne, ce sont au bout du compte eux qui ont la haute main en matière par exemple de santé ou de transports publics.

La source ayant participé à la réunion a souligné que tout serait fait pour éviter une fermeture des transports publics. Mais “nous devons parvenir à contrôler le variant britannique” du Covid-19 “par le biais d’une réduction des contacts” supplémentaires entre les gens, a-t-elle dit.

L’inquiétude ne cesse de croître face à la propagation continue de la pandémie dans le pays et l’arrivée du nouveau variant identifié d’abord en Grande-Bretagne: alors que l’Allemagne avait été plutôt épargnée par la première vague au printemps, faisant figure de bon élève en Europe, elle fait partie cet hiver des Etats les plus affectés.

 

– Nombre record de décès –

 

Le bilan quotidien de décès dépasse souvent le millier et le nombre total d’infections enregistrées dans le pays est sur le point de passer le cap des deux millions.

L’institut national de veille sanitaire Robert Koch s’est lui aussi dit favorable à un renforcement des restrictions dans le pays, qui a enregistré jeudi un nombre record de décès liés au Covid-19.

“Les mesures en place actuellement, pour moi ce n’est pas un verrouillage complet, il y a encore trop d’exceptions”, a déclaré au cours d’une conférence de presse le président de l’institut, Lothar Wieler.

L’Allemagne a pourtant adopté il y a plusieurs semaines déjà des mesures strictes, de la fermeture des écoles et des lycées, à celle des magasins non essentiels, bars et restaurants, en passant par des limitations drastiques des réunions autorisées.

Quelque 25.164 nouveaux cas ont été recensés ces dernières 24 heures et 1.244 morts, un nombre record.

L’institut Robert Koch, évoquant la circulation sur les routes le week-end, juge notamment que la mobilité des Allemands est actuellement moins limitée qu’au printemps.

Le président de l’institut Robert Koch voit cependant des motifs d’espoir avec la campagne de vaccination.

Plus de 842.000 personnes, quelque 1% de la population, avaient ainsi été vaccinées jeudi en Allemagne. “D’ici à la fin de l’année, nous aurons maîtrisé cette pandémie”, veut croire M. Wieler.

L’aggravation de la pandémie a poussé jeudi les partis allemands à s’accorder sur le report d’une élection régionale dans l’Etat de Thuringe, prévue à l’origine le 25 avril et qui aura lieu le 26 septembre.

Ce Land de l’Est du pays est actuellement le plus affecté par le virus, avec 310 cas pour 100.000 habitants au cours des sept derniers jours, contre 150 en moyenne dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite