CCME et UM6P mettent à contribution les Marocains du Monde dans le débat sur l’éducation

La réforme du système d’enseignement a été au centre d’une rencontre consultative avec les compétences marocaines du monde, organisée lundi à Sala El Jadida (près de Rabat) à l’initiative conjointe du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Des acteurs académiques et des experts marocains en provenance des Etats-Unis d’Amérique, du Canada, du Japon, du Royaume uni, de France, d’Espagne, de Norvège et de Corée du Sud, entre autres pays, ambitionnent d’apporter leurs contributions au débat actuel que connait le Maroc dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Les échanges doivent aboutir à la fin des travaux à la proposition d’un ensemble de recommandations et de propositions pratiques dans ce domaine.

Cette rencontre, qui vise à tirer profit de l’expérience accumulée par les Marocains du monde au sein d’universités de renommée mondiale, a été l’occasion pour ces acteurs d’apporter leurs contributions au débat que connait le Maroc dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique en proposant des moyens et solutions susceptibles d’aider à la réforme du système d’enseignement.

Les axes de la rencontre traitent de thèmes variés tels que la réalité de l’enseignement au Maroc et la question de la gouvernance, la planification stratégique dans l’enseignement scolaire et supérieur, le système d’accréditation pour les établissements et les cursus scolaires et universitaires, la langue d’enseignement et l’enseignement des langues, les conditions pour une école incubatrice et d’une université attractive, l’assurance de la qualité dans l’enseignement et dans le système éducatif, les moyens d’habiliter l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, l’éducation et l’enseignement dans un monde complexe : repenser les valeurs, les idées, les pratiques et les jugements.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du CCME, M. Abdellah Boussouf, a salué l’exploit de la sélection nationale à la Coupe du monde au Qatar 2022, d’autant plus que 14 joueurs sur 26 comptent parmi les Marocains du monde, ajoutant que cette réussite peut être menée dans d’autres secteurs, notamment celui de la recherche scientifique et l’enseignement, à la faveur d’une gestion optimale des potentialités de cette communauté.

M. Boussouf a souligné que les politiques publiques au Maroc doivent tirer profit de ce que produit l’université, expliquant que l’un des défis “auxquels nous étions confrontés était la manière de concilier le savoir académique scientifique avec la communauté marocaine dans ses diverses ramifications” et le mettre à la disposition de l’acteur politique afin de répondre aux besoins et aspirations des Marocains du monde et aux attentes du Maroc vis-à-vis de cette catégorie.

Et de noter que l’enseignement est l’un des principaux piliers pour la réalisation du Nouveau modèle de développement, faisant état d’une rude concurrence entre les pays du monde pour attirer les talents surtout que plusieurs pays européens ont assoupli les conditions d’immigration et proposé bon nombre de mesures incitatives.

Pour sa part, le président de l’UM6P, Hicham El Habti, a mis l’accent sur l’importance de la réforme du système d’enseignement afin d’atteindre les grands objectifs fixés par le Royaume, affirmant que la jeunesse marocaine a besoin d’opportunités de progression à saisir.

Il a salué l’implication des compétences marocaines à l’étranger au sein de l’UM6P depuis sa création, que ce soit directement au sein de son système éducatif, à distance via l’accompagnement de l’université et l’accueil de ses lauréats dans les centres de recherche où ils exercent, ou encore en encourageant les établissements étrangers à s’ouvrir sur les universités marocaines.

M. El Habti a rappelé que l’UM6P collabore avec les compétences de divers horizons, précisant que bon nombre de MRE ont regagné la patrie pour apporter leur pierre à l’édifice de la recherche scientifique au Maroc.

Une convention de partenariat et de coopération a été signée à cette occasion entre le CCME et l’UM6P, portant sur la réalisation de programmes et de projets scientifiques, l’organisation de conférences, de séminaires et de réunions d’experts, ainsi que sur la mise en place d’ateliers de formation dans les domaines d’intérêt commun, avec l’implication des compétences des Marocains du monde.

L’UM6P et le CCME avaient organisé, en octobre dernier, une conférence scientifique sous le thème “Gouvernance des eaux et gestion de la rareté : enjeux et priorités. Quel rôle pour les compétences des Marocains du monde face au stress hydrique structurel au Maroc ?”, qui avait abouti à la déclaration finale des compétences des Marocains du monde dans le domaine des eaux et de la gestion des ressources hydriques, adoptée par les participants à l’issue de ses travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite