Serge Berdugo : “Les juifs marocains ont une histoire et une saga très différentes des autres pays arabes”

Personnalité emblématique du judaïsme marocain, Serge Berdugo, Secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc, a assisté lundi à Paris à l’inauguration officielle par le chef de l’Etat Emmanuel Macron et le président de l’IMA Jack Lang de l’exposition-évènement “Les Juifs d’Orient, une histoire plurimillénaire”. L’occasion pour l’ambassadeur itinérant de réaffirmer la singularité de l’histoire des juifs marocains dans le monde arabo-musulman qui “ont toujours bénéficié de la protection et de la haute sollicitude du Roi, Amir Al-Mouminine”.

Poursuivant sa trilogie consacrée aux religions monothéistes dans le monde arabe, l’IMA dédie à l’histoire des communautés juives d’Orient une exposition exceptionnelle. Quelle est la portée d’une telle exposition?

Un évènement d’une très grande portée symbolique. Une exposition qui s’intéresse aux juifs d’Orient dans toute leur diversité. Dans un monde où la tolérance est battue en brèche, c’est un véritable message qu’elle soit aujourd’hui organisée par l’Institut du Monde Arabe.

Je salue d’ailleurs l’initiative du président de l’IMA Jack Lang et de son équipe qui ont redonné vie à ces communautés juives aujourd’hui disparues. Nous espérons, à travers une telle exposition, que les visiteurs retrouvent ici un paradis perdu.

Il est reconnu que le judaïsme marocain recèle de richesses qui forgent son identité singulière. Comment le visiteur de cette exposition peut-il appréhender sa spécificité ?

Le judaïsme marocain, c’est une identité forgée à travers plus de deux millénaires d’histoire. Nous avons notre place qui est singulière. Nous, juifs marocains, avons une histoire et une saga très différente des autres pays arabes parce que nous avons toujours bénéficié de la protection et de la haute sollicitude du Roi, Amir Al-Mouminine (Ndrl, Commandeur des croyants).

Ceci est unique dans le monde arabo-musulman. Aujourd’hui et bien qu’ils aient émigré partout à travers le monde, les juifs marocains, qui sont au nombre d’un million, ont un profond attachement et un immense amour pour le Maroc et son Roi, ses valeurs et sa culture de paix et de tolérance.

Nous sommes l’une des plus importantes communautés juives dans le monde arabe, et nous espérons pouvoir contribuer à une meilleure compréhension, une entente pour que la paix soit retrouvée dans un monde où elle a été fragilisée.

Le Maroc a mis en œuvres ces dernières années la vision de Mohammed VI pour la préservation de cet héritage et de cette singularité. Pouvez-vous nous en parler ?

En effet, Le patrimoine juif marocain est riche et préservé grâce à SM le Roi Mohammed VI. Des synagogues et des cimetières ont été entièrement rénovés à travers le Royaume, ainsi que des sanctuaires et des mausolées. Un musée de la culture juive, construit par l’Etat marocain, va voir prochainement le jour à Fès, ce qui est inédit dans le monde arabo-musulman. Le Maroc a également vu naître des rabbins parmi les plus érudits du judaïsme. Ainsi, le 26 octobre dernier, le président d’Israël, Isaac Herzog, a commémoré le 200ème anniversaire du décès du Rabbi Raphael Berdugo, enterré à Meknès et considéré comme l’un des grands rabbins du Maroc. A cette occasion, le président israélien a fait un discours dans lequel il reconnait la valeur, l’importance et l’influence du judaïsme marocain sur le judaïsme mondial.

Cette singularité marocaine, nous allons la montrer aux visiteurs de cette exposition à travers notamment des capsules vidéos qui retracent la vie des juifs marocains et nous allons projeter, certainement en avant-première mondiale, le film “Ya Hassra Douk Liam” (Ô les beaux jours) qui témoigne de la manière avec laquelle juifs et musulmans vivaient au Maroc, en totale communion, dans les années 50. C’est un film assez exceptionnel parce qu’il y a des images d’archives que personne n’a jamais vu. C’est inédit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite