Omar Hilale: l’Algérie a un agenda politique, le Maroc a une cause nationale sacrée

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a affirmé, à New York, que l’Algérie “a un agenda politique qu’elle utilise comme exutoire à ses problèmes, alors que le Maroc “a une cause nationale sacrée qui soude un peuple et une Monarchie de cinq siècles”.

Intervenant lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2602 prorogeant d’un an le mandat de la MINURSO, M. Hilale a également souligné que face à l’“acharnement obsessionnel” de l’Algérie, le Royaume oppose la résilience, la sagesse et la retenue.

Il s’agit “d’un acharnement obsessionnel qui relève davantage de la psychiatrie que de la haute politique”, a regretté le diplomate.

L’ambassadeur a précisé, dans ce contexte, que l’Algérie “instrumentalise le principe de l’autodétermination à des fins politiques, en pensant qu’elle a le monopole de l’utilisation de ce principe pour faire tout ce qu’elle veut”.

“L’Algérie a fait captation de ce principe et s’est substituée aux Nations Unies”, a-t-il relevé.

De l’autre côté, le Maroc défend son intégrité territoriale, un principe aussi vieux que les Etats du monde, a tenu à expliquer M. Hilale, rappelant que le Maroc “existe en tant qu’État depuis 12 siècles”.

Dans le même ordre d’idée, l’ambassadeur a fait remarquer que le principe de l’intégrité territoriale est un droit vieux comme l’humanité, celui à l’autodétermination relève du droit positif qui n’a été établi qu’en 1960 en vertu de la résolution 1514, qui consacre aussi le principe de l’intégrité territoriale.

Il a par ailleurs signalé que l’Algérie utilise les camps de Tindouf en tant que “symbole” de l’existence d’un conflit alors que le Maroc “a le Sahara qui se développe”, avec une population qui participe à la vie politique, économique, sociale et démocratique.

“L’Algérie a un proxy, en l’occurrence un groupe séparatiste armé, tandis que le Maroc a une population du Sahara attachée à sa marocanité”, a insisté le diplomate. “Le Maroc est fort de cette unité entre le peuple et le Roi”, a-t-il dit.

De même, l’Algérie “détourne” l’aide humanitaire, avec le polisario, comme en témoignent les rapports du SG de l’ONU, du Haut Commissariat pour les réfugiés, du Programme Alimentaire Mondial, de l’Office européen de Lutte anti fraude et des ONG, a encore relevé l’ambassadeur, ajoutant que de l’autre côté, le Maroc engage des investissements de l’ordre de huit milliards de dollars destinés à des projets socio-économiques et infrastructurels.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite